Rechercher

Passer au zéro déchet avec les bocaux consignés Lili Bulk!

Publié le : 20/02/2018 16:38:20
Catégories : News

Lili Bulk facilite la transition au zéro déchet avec ses bocaux consignés. Lancée en novembre 2016, l’entreprise a fortement évolué. Les aliments bio sont maintenant disponibles dans une dizaine de points de vente.  La marque est reconnue comme acteur d’économie circulaire. Lili Bulk lance des MIX REPAS prêts à l’emploi.
Le point et nouveautés avec Florence Posschelle, responsable de Lili Bulk. 

 



Rappelez-nous en quoi consiste le concept de Lili Bulk ? 

Lili Bulk, ce sont des produits alimentaires bio, principalement secs, et consignés, donc zéro déchet !




 

Comment en êtes-vous arrivée à lancer ce concept ? 

A titre personnel, je pratiquais (et pratique toujours)  le "presque" zéro déchet en allant dans les magasins qui proposent le vrac. Je me suis rendue compte que ce n’était pas toujours évident d’apporter mes contenants, d’identifier le produit, de le peser, de le tarer à la caisse... 

Avec Aurélie, une de mes partenaires dans le projet, l’idée a germé de vendre des produits sains et bio consignés, via un webshop et de les livrer à domicile. Nous avons élaboré une gamme de produits secs : farines, pâtes, céréales, légumineuses, etc.

 

Les bocaux Lili Bulk sont également disponibles via des distributeurs ?  

Très vite, nous avons décidé de proposer nos bocaux en point relais pour éviter à nos clients les frais de livraison.  Finalement les points relais sont devenus des points de vente. Les clients achètent directement, sans passer par le site. Lili Bulk est également vendu via des distributeurs bio en ligne comme eFarmz, Agricovert et Cirkle.

 

Quels sont les avantages des produits Lili Bulk ?  

Nous sélectionnons rigoureusement nos fournisseurs : tous nos aliments sont bios. Le bocal donne une excellente capacité de conservation qui maintient la fraîcheur des produits. Le fait que les aliments soient pré-emballés dans un bocal en verre est un plus pour l’hygiène, notamment pour éviter les mites alimentaires ou l’altération des produits. De plus ils sont esthétiques et faciles à utiliser par toute la famille.

 

Les bocaux consignés sont la marque de fabrique Lili Bulk? 

La consigne est au cœur du projet Lili Bulk. Le fait de pouvoir réutiliser le même contenant est un pas vers le zéro déchet. Même en fin de vie, le bocal se recycle. Pour le consommateur, ramener la consigne est une habitude simple à adopter. Le bocal est facile à attraper dans les rayons, à stocker dans les armoires, à consommer et à ramener en magasin. L’aspect pratique et esthétique est aussi à considérer. Le bocal transparent permet d’identifier rapidement le contenu et donne un look sympa aux placards. 

 

Le leit motive de Lili Bulk, c’est la facilité ?

Notre mission est de faciliter la vie des consommateurs qui veulent adopter le zéro déchet.  À nos débuts, via la livraison à domicile, à présent avec la possibilité d’acheter en magasin pour éviter de démultiplier les endroits où faire ses courses. Nous voulons aller plus loin en facilitant la préparation de repas sains et zéro déchet.

 

Avec des bocaux consignés contenant des « mix » d’ingrédients prêts à l’emploi ? 

L’idée est de proposer des aliments zéro déchet à plus haute valeur ajoutée. Nous avons remarqué que certains aliments, excellents pour une alimentation équilibrée, sont méconnus ou difficiles à cuisiner, comme par exemple les lentilles ou les burgers végétaux. Les « mix repas » constituent la base d’un repas, prêts à l’emploi, ultras faciles à cuisiner. Il suffit d’ajouter de l’eau et un légume pour quinze minutes de cuisson ! Nous lançons aujourd'hui 5 délicieux mix salés ! Au prix de 4,49 euros pour 3/4personnes

Lili Bulk devient une marque zéro déchet ?  

Nous souhaitons concentrer nos efforts sur la création de solutions zéro déchet au niveau alimentaire et sur la logistique liée à la consigne, laissant le soin aux magasins bio la distribution de nos produits. Dans ce sens, oui, Lili Bulk se positionne comme une marque zéro déchet. Nous aimerions voir les bocaux Lili Bulk dans les rayons de davantage de magasins bio et explorer le Nord du pays !

Quel est l’intérêt pour un magasin bio de proposer les produits Lili Bulk à ses clients ? 

Les aliments Lili Bulk préemballés en bocaux consignés sont une alternative aux bacs et distributeurs de produits en vrac. Certains points de vente proposent la vente en vrac et complètent leur offre avec un assortiment de produits Lili Bulk. D’autres magasins bio ne pratiquent pas le vrac, mais sont sensibles à la thématique de réduction de déchet et souhaitent offrir cette solution à leurs clients. 

 

Lili Bulk est reconnu comme un acteur de l’économie circulaire ?

Le modèle économique de Lili Bulk est circulaire dans la mesure où le contenant s’inscrit dans un circuit. Le bocal en verre est conditionné en atelier, une fois vendu et consommé, il est lavé et prêt à être réutilisé. L’entreprise privilégie également les circuits courts : 60 % des fournisseurs sont des producteurs locaux identifiés.

Cette récompense est importante pour Lili Bulk ?

Nous avons davantage de coûts qu’une entreprise traditionnelle.  Nous gérons le circuit du bocal : conditionnement, livraison, consigne, retour, lavage. Mais, ces contraintes génèrent de la valeur. L’entreprise est créatrice d’emplois directs et indirects. De plus, Lili Bulk sensibilise au déchet, propose une autre façon de consommer, bénéfique pour l’environnement et la santé. Il y a tout un volet sensibilisation.

Une dimension sociale s’est également ajoutée au projet Lili Bulk ?

Le conditionnement et le lavage des bocaux sont réalisés par une entreprise de travail adapté.  La ferme Nos Pilifs à Neder-Over-Hembeek collabore pour les opérations logistiques. C’est une joie de créer de l’emploi qui donne du sens à des personnes en situation de handicap.

Est-ce que l’entreprise est profitable ?

Nous réinvestissons les bénéficies au fur et à mesure pour améliorer nos produits et nos processus. Aujourd’hui, les ventes couvrent les coûts directs. Nous visons la croissance et la rentabilité en 2018 ! Mais il est clair qu'un projet circulaire implique certaines contraintes financières.

Quel bilan tirer de ce parcours d’entrepreneur ? 

Beaucoup de fierté. Avec Aurélie Manzi et Frédéric Hebbelynck, co-fondateurs et partenaires, nous avons créé un projet de toute pièce. En six mois, nous sommes passés de l’idée à la concrétisation. C’est aussi très motivant d’évoluer dans le domaine du bio, du durable et de côtoyer des clients et acteurs qui partagent les mêmes valeurs que nous.  

Si notre concept vous intéresse, nous vous invitons à découvrir et à commander nos produits bio.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)