Rechercher

Trois façons simples de réduire le plastique lors de vos courses alimentaires

Publié le : 25/04/2018 17:46:33
Catégories : News

Ces derniers temps les publications alarmantes sur les réseaux sociaux montrant des montagnes de plastiques dans la nature pullulent. Vous avez deux options : détourner le regard et passer à autre chose, ou décider d’agir. Inutile de vous mettre la pression en allant vivre au fond des bois ou en vivant dans la culpabilité. Il est possible de poser des gestes simples et efficaces pour changer les choses à votre échelle !

 

Allez dans les magasins qui favorisent la réduction d’emballages

 

La majorité des acteurs de la distribution se soucient fort peu des emballages. Non seulement, ils proposent uniquement des articles emballés et parfois décident d’en ajouter pour créer des « packs ». Nous vous conseillons d’aller dans des magasins qui agissent pour la réduction des déchets. Souvent, les magasins bio s’approvisionnent directement chez les producteurs, évitent le suremballage, offrent l’achat en vrac ou en produits consignés, etc.

Ce choix du magasin est crucial. Acheter, c’est voter. En tournant le dos à la grande distribution, vous poser un acte fort qui, à terme, fera bouger les lignes de la consommation et dont vous pourrez être fier.

Par rapport à ce premier conseil, il est courant d’entendre l’objection du prix. « Faire ses courses dans un magasin bio est trop cher. » « Je ne suis pas bobo et j’ai une famille à nourrir. » « Les articles bio sont hors de prix. »

Vous avez raison. Le bio, la qualité, le durable ont un prix. Et si vous envisagez vos courses dans un magasin bio à l’identique de celles que vous feriez en grande surface, vous exploserez à coup sûr votre budget. À côté du choix du point vente, il convient donc d’ajuster d’autres paramètres. À votre rythme et en fonction des possibilités. Par exemple :

 

-       Manger moins de viande. Une à deux fois par semaine suffit largement. La viande est un des articles les plus cher de votre panier d’achat.

-       Achetez le moins possible de produits transformés, généralement assez chers (lasagnes surgelées, biscuits industriels,…) et retrouvez le plaisir simple de cuisiner.

-       Évitez les produits d’entretien, également plus chers. Il existe de nombreuses possibilités accessibles de concocter soi-même les produits de base : savon vaisselle, produit pour lave-vaisselle, lessiviels. Pensez au vinaigre blanc, peu coûteux.  

-       Les six pommes que vous choisissez et pesez vous-même sont souvent moins chères que le pack de six ! Faites le test !

-       Avec quelques astuces, vous économisez ailleurs : achetez votre farine en gros, votre huile d’olive chez un importateur, etc.

-       Organisez vos menus de la semaine, devenez un gestionnaire hors pair de votre frigo, vous gaspillerez tellement moins que vous ferez des économies !

 

Venez avec vos propres sacs ou paniers en osier en magasin

 

Arriver au magasin avec vos propres sacs est idéal. À la caisse plus besoin d’acheter en dernière minute des sacs en plastique légers ou rigides.  Il suffit d’en avoir toujours avec vous, dans le coffre de votre voiture, au bureau, dans votre sac à main, etc. Contraignant, direz-vous ? Oui, faire ses courses demande un peu de structure et d’organisation. Devenez un maître acheteur, envisagez vos courses non pas comme la corvée de la semaine, mais comme une mission essentielle et réfléchie. 

De plus, si vos contenants sont jolis et agréables, tels des paniers en osier, vos courses seront légèrement moins austères. Pas tout à fait le marché provençal, mais presque !  

 

Dites adieu au sachet en plastique pour vos fruits et légumes

 

La durée de vie de ces sachets en plastique est très courte. Si vous faites vos courses alimentaires avec vos propres sacs ou paniers en osier. Vous verrez à quel point il est simple de poser votre grappe de tomates, votre chou-fleur et votre ananas directement dans votre panier. Pour les fruits et légumes moins volumineux, prévoyez des sachets en tissus : cinq pommes par-ci, trois courgettes par là. Emballé, c’est pesé. Pas de sachet en tissu ? Pas de panique, ils sont partout ! Vous achetez des chaussures, regardez dans la boîte : un sachet en tissu. Un nouveau pyjama ? Surprise : il est emballé dans un sachet en tissu. Vous pouvez aussi récupérer des taies d’oreiller. Ces contenants en tissu sont parfaits pour dire adieu une bonne fois pour toutes aux sachets en plastique pour vos fruits et légumes.

 

 

Inutile d’user et d’abuser d’emballages. En posant, ces gestes simples et forts, vous réduisez votre propre consommation d’emballage, vous montrez concrètement l’exemple et grâce à vous les choses changeront. 

 

Chez Lili Bulk, nous voulons changer les habitudes de consommation. C’est pourquoi tous nos aliments sont vendus en bocaux consignés qu’il suffit de nous rendre une fois vos aliments consommés.

Découvrir les magasins qui vendent les produits Lili Bulk.

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)